Vinci s’est récemment lancé dans un processus d’innovation collaborative qui a fait germer plusieurs débouchés.

À titre d’exemples, on peut citer La Fabrique de la Cité, think thank crée à l’initiative du groupe et la chaire et le ParisTech et trois écoles d’ingénierie qui ont développé de nouveaux concepts et outils expérimentés sur certains sites de travail. Ces programmes de recherche, ont pour but d’innover en regroupant diverses compétences dans divers domaines. Ces processus d’innovation poursuivent deux objectifs distincts.

Il s’agit en premier lieu d’augmenter au maximum la productivité et de proposer de nouvelles solutions aux clients. On peut citer comme collaboration, des startups spécialisées dans la robotique l’informatique fusionnée au centre de recherche Eurovia de Mérignac. Vinci Energies a aussi créé une entreprise qui fait des recherches approfondies sur la mobilité des objets connectés ou du bigdata. Il fut créé il y a un an au sein de l’incubateur Euratechnologies basé dans la ville de Lille.

En second lieu, le groupe s’attelle à créer de nouveaux services destinés à affûter l’expérience des utilisateurs et la performance des infrastructures. Notons parmi ces projets, l’Eiver qui récompense par des avantages commerciaux des pratiques de mobilité responsable (Vinci Autoroutes). Il y a aussi le Business in the Air spécialisé dans la mise en relation des passagers d’affaires qui attendent de prendre leur avion (Vinci Airports).

Enfin on a le Lineberty qui fluidifie l’accès aux stades grâce à un système de file d’attente virtuelle (Vinci Stadium). Le Groupe a par ailleurs franchi un en créant un fonds d’investissement managérial dédié à l’invention de nouveaux procédés ayant pour but avoué d’aider les startups à mettre en œuvre leurs projet et à étendre l’influence du groupe Vinci.

Partagez

A propos de l'auteur

Charline

Charline, mère au foyer et passionnée de nouvelles technologies. N'hésitez pas à discuter avec moi !

Commentaires désactivés