Les contradictions entre la Russie et la Turquie ne pourront pas se calmer décidément. Ce dimanche, un destroyer russe a tiré pour ne pas entrer en collision avec un bateau de pêche turc en mer Égée. Une information avancée par le ministère russe de la Défense. Il a invité l’attaché militaire turc à Moscou après cet incident. Le président Vladimir Poutine avait vendredi donné l’ordre à l’armée russe de riposter avec une «extrême fermeté» toute force qui la menacerait en Syrie.

L’équipage du navire russe appelé «Smetlivy», qui se trouvait à 22 km de l’île grecque de Lemnos dans le nord de la mer Égée, «a dû se servir des armes à feu afin pour éviter une collision avec un bateau de pêche turc» qui s’est approché à environ 600 mètres, d’après une annonce du ministère dans un communiqué. Cette distance entre les deux navires «garantissait» cependant que le bateau turc ne serait pas touché par les tirs, a-t-il indiqué.

Les essais pour établir un contact ont échoué, d’après Moscou

Aux environs de 6 heures, le destroyer russe, qui s’était arrêté, a constaté à une distance d’environ mille mètres un bateau de pêche turc, qui venait dans sa direction depuis la droite. «Malgré plusieurs essais du Smetlivy de créer un contact radio, l’équipage du bateau turc n’a pas répondu, ni a réagi aux signaux visuels», plaide le communiqué.

Après les tirs russes, «le bateau turc a automatiquement changé de trajectoire et continué à évoluer, dépassant le Smetlivy à une distance de près de 540 mètres sans aucun contact avec l’équipage russe», a ajouté le ministère.

Le commandant du chalutier nie les tirs

Le commandant du bateau turc a pourtant refusé d’admettre qu’il y a eu des tirs dans sa direction : «C’est un mensonge. Il n’y a rien eu de tel», a affirmé Muzaffer Gecici à l’agence de presse Dogan. «Nous sommes passés à moins d’un mille d’un navire de guerre qui était au mouillage. Nous ne savions même pas que c’était un navire russe, nous pensions que c’était un navire de l’Otan», a-t-il indiqué.

Partagez

A propos de l'auteur

Stéphane

Jeune informaticien, je partage ici des articles divers et variés afin d'échanger avec les internautes.

Commentaires désactivés