boDans des extraits du procès-verbal d’audition divulgués par Le Parisien dimanche, le rappeur Rohff a fourni des détails sur l’altercation qui s’est déroulée en avril dans une boutique parisienne dont le propriétaire n’est autre que Booba le rappeur avec lequel, il entretient une rivalité sans précédent.

 

Divulgation d’une vidéo relatant les faits

Le Parisien a divulgué, dans son édition de dimanche, des résumés du procès-verbal d’audition du rappeur Rohff concernant l’affaire de l’agression du vendeur de la boutique Unkut à Paris, en avril dernier. D’après le rapport on voit que Rohff reconnait avoir roué de coups le vendeur mais ignore l’impact de son attaque. «Oui c’est vrai, j’ai mis des coups. Je ne vous ai pas dit la vérité parce que je ne veux pas que l’on croit que ce sont ces coups qui ont mis la victime dans cet état».

Il s’explique également sur la vidéo qui illustre l’agression, très impressionnante publiée en juillet dernier sur Internet. «Ce que vous voyez sur cette vidéo, on peut croire que c’est très violent, ce qui est vrai. Pourtant, même si je lui donne des coups de poing et de pied, je ne l’ai jamais frappé au visage, à part la gifle au départ».

Une «bêtise spontanée»

Même si Rohff admets qu’il n’y avait «aucune préméditation», c’était une «bêtise spontanée» selon ses propos. Par ce geste, il déclare avoir «honte par rapport à ses fans, son pays, sa belle-famille.»

En allant visité une boutique Unkut, la marque appartenant à Booba, s’était rapidement terminée par une bagarre. En fait, plusieurs jeunes avaient tabassé l’un des vendeurs du magasin, entrainant un traumatisme crânien et une perte de connaissance. Le jeune homme de 19 ans était resté plusieurs jours dans le coma.

Cette affaire avait entrainé une mise en examen de Rohff pour «violences volontaires en réunion avec préméditation». Sa détention de quatre mois avait pris fin le 20 juin car sa caution avait été payée par le footballeur Samuel Eto’o.

Partagez

A propos de l'auteur

Charline

Charline, mère au foyer et passionnée de nouvelles technologies. N'hésitez pas à discuter avec moi !

Commentaires désactivés