Le scandale de Panama Papers a mis à nu de nombreuses pratiques utilisées par les banques aidant certaines personnalités et entreprises à faire fuir de l’argent dans les paradis fiscaux. Plusieurs banques en France et en Grande-Bretagne se retrouvent dans une situation complexe. En fait, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), « gendarme des banques », a exigé des banques bancaires françaises « des informations supplémentaires » concernant leurs activités dans les pays considérés comme des paradis fiscaux.

Suite à l’enquête qui a accouché des Panama papers menées en coordination par le Consortium international de journalistes d’investigation (ICIJ) 365 groupes bancaires sont impliquées dans la création de 15 579 sociétés offshore aidées par le cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca entre 1977 et 2015. Dans la liste de ces entreprises, on retrouve la Société générale qui fait partie du top cinq des banques clientes de Mossack Fonseca.

En Grande Bretagne, le gendarme du secteur bancaire a envoyé une injonction aux banques britanniques. La Financial Conduct Authority (FCA) a ainsi envoyé une lettre à une vingtaine d’établissements bancaires et toutes les entreprises financières leur intimant l’ordre de prouver, la nature des relations qu’ils entretiennent avec Mossack Foncesa au plus tard le 15 avril.

Il reviendra après aux banques de mener en interne, des investigations plus approfondies.

Une pétition lancée par Eva Joly

D’autre part, la FCA a tenu a expliqué le rôle que joue la City dans la gestion des paradis fiscaux. Les chiffres provenant des « Panama papers » le démontrent bel et bien. Dans la liste des banques qui travaillent avec Mossack Fonseca, vous avez la banque anglaise, HSBC, qui a fait créer 1511 entreprises offshore via le cabinet. On note également la présence d’autres banques anglaises comme Coutts et Rothschild Trust, installées à Guernesey.

Partagez

A propos de l'auteur

Charline

Charline, mère au foyer et passionnée de nouvelles technologies. N'hésitez pas à discuter avec moi !

Commentaires désactivés