Aidés par de futurs résidents, artisans, des bénévoles, des voisins ils travaillent sur ces chantiers, lieux propices pour apprendre des techniques de construction écologique en les appliquant.

« Le chantier est dominé par l’entraide entre les personnes qui viennent de plusieurs endroits différents qui ne se connaissaient pas hier ».

Après avoir participé à la création du cabinet Rond comme un carré, à Beaulieu-lès-Loches, en Indre-et-Loire, Caroline Guilhot-Gaudeffroy architecte Caroline travaille sur la construction de maisons bioclimatiques.

Très engagée dans son choix, elle a pris la décision l’été passé de créer un chantier participatif pour la construction de sa maison bioclimatique. Une maison de 110 mètres carrés reposant sur deux étages.
Elle y travaille avec sa famille depuis le mois d’octobre, elle qui est mère de deux garçons et vivant dans une maison où le bien être est présent en attendant que les travaux ne terminent.

« Plusieurs choses restent à faire, surtout les finitions, explique Caroline. Mais dans ce type de procédé, il n’est pas du tout question de livrer un ouvrage dans un délai défini, mais on met en avant, le plaisir.

Diminuer sa facture à tous les niveaux

Grâce à ce procédé, la facture est diminuée dans les largeurs importantes. Sur le chantier participatif qui a fait quatre semaines, le montage et la mise en place des isolations des murs, les enduits et leur application sur les murs s’est élevé à 1 350 euros, au lieu de 2 000 euros pour un maison normale.

« Et si je réalise la plus grande partie moi-même la facture peut passer sous les 500 euros le mètre carré » poursuit Dominique Guilhermond qui, a construit en compagnie de sa femme une maison en bois, à La Chapelle-Enchérie, dans le Loir-et-Cher.

« Pour construire ma maison, j’ai avant tout visité les sites communautaires dédiés grâce auxquels, j’ai pu intégrer plusieurs chantiers pendant une année et d’apprendre. »

Partagez

A propos de l'auteur

Charline

Charline, mère au foyer et passionnée de nouvelles technologies. N'hésitez pas à discuter avec moi !

Commentaires désactivés