Le groupe Burelle a vu son résultat semestriel évolué de 10,6 % comparé aux résultats de l’année passée à la même période en 2015 se fixant à 89,4 millions d’euros.

Quant à l’Ebitda il s’est établit à 381,6 millions en augmentation de 10,9%. La marge opérationnelle renforcée de l’entreprise s’est fixée à 265,2 millions d’euros le 30 juin 2016. Cette marge qui a augmenté de 13 %, évolue plus rapidement que l’activité. Le chiffre d’affaires s’est établit à 10%.

Le pilotage opérationnel de la Compagnie Plastic Omnium a connu une hausse de 57,01%, favorisé par une hausse du taux d’utilisation des usines automobiles, la gestion draconienne des coûts qui contribuent à l’affermissement de la marge.

Pendant le semestre, le chiffre d’affaires de l’entreprise s’est fixé à 3,180 milliards d’euros, en augmentation de 8 % et de 11,0 % sans que les taux ne changent.

Sur toute l’année 2016, la Compagnie Plastic Omnium a profité de cette force uniquement au premier semestre et a profité de de ses bénéfices.

Le 11 juillet, la Commission européenne a donné son accord à la filiale de Burelle de racheter les activités de Faurecia sous certaines conditions.

Valant 665 millions d’euros, l’opération en question permettra à l’entreprise d’asseoir sa suprématie dans ce domaine d’activité en lui ouvrant une porte sur un réseau industriel en Allemagne en travaillant avec des constructeurs premium et en améliorant l’assise de ses moyens d’innovation.

L’acquisition a été réalisée le 29 juillet 2016 et la zone d’attaque se fixe à 1,2 milliard d’euros de chiffre d’affaires dont 800 millions d’euros en Allemagne avec une marge opérationnelle de 50 millions d’euros. D’autre part, on estime à 70 millions d’euros, les rapprochements prévus pour 2019.

Au second trimestre, Burelle Participations pourrait réaliser des plus-values additionnelles sur son portefeuille mais son montant ne dépassera pas celui réalisé au 30 juin 2016.

Partagez

A propos de l'auteur

Stéphane

Jeune informaticien, je partage ici des articles divers et variés afin d'échanger avec les internautes.

Commentaires désactivés